Accueil > 9 - Revue de presse > Al Watwan : SNPSF, Me Tadjidine, avocat de l’agent compta- ble va demander (...)

Al Watwan : SNPSF, Me Tadjidine, avocat de l’agent compta- ble va demander une liberté provisoire

mercredi 20 juillet 2011, par Mzé

Al Watwan du 19/07/2011 :


Me Tadjidine Ben
Mohamed, avocat de
l’agent comptable, a
déclaré que l’audition
s’était bien passée. “Je me prépare
pour la demande d’une mise en
liberté provisoire”,

Comme prévu, l’ancien directeur
général de la Société nationale des
postes et services financiers (Snpsf),
Ibrahim Abdallah, et Mohamed
Elamine, ancien agent comptable du
même établissement, ont comparu
hier 18 juillet devant le juge d’ins-
truction pour une audition au fond
sur l’affaire de détournement de
fonds au sein de l’institution.

A la sortie du bureau de juge, Me
Mihidhoiri Mohamed Abidi Ali du
barreau de Saint-Denis, qui assure la
défense de l’ancien patron de la
Snpsf, a déclaré que le parquet repro-
chait à son client un manque de vigi-
lance par rapport au fonctionnement
de la société, mais aussi une certaine
passivité après les faits. “Nous pou-
vons prouver qu’au moment même
où il a été informé de ce détourne-
ment, il a porté plainte. Comment on
peut être passif dans ces conditions
là. Quand bien même il l’a été, com-
ment peut-on mettre quelqu’un en
prison parce qu’il a été passif ? Dans
quel pays on fait cela, sur la base de
quoi et de quelle disposition ?“, s’in-
terroge-t-il.

En ce qui concerne la durée de l’au-
dition, longue de plus de trois heures
de temps, Me Mihidhoiri Mohamed
Abidi Ali a ajouté que lorsqu’on
accuse quelqu’un de détournement et
de complicité de détournement, “on
ne prend pas trois heures pour lui
poser des questions sur la manière
dont il gérait la société. Le détourne-
ment est perpétré tout en bas de la
hiérarchie, les questions devaient
porter sur les conditions dans les-
quelles ces détournements ont eu
lieu, pas sur le mode global de la
gestion de la société“.

Quant à Me Tadjidine Ben
Mohamed, avocat de l’agent comp-
table, il a déclaré que l’audition s’é-
tait bien passée. “Je me prépare pour
la demande d’une mise en liberté
provisoire“,
dit-il.

L’avocat
d’Ibrahim Abdallah a, lui aussi,
déposé hier une demande de mie en
liberté provisoire. Pour rappel, une
première demande a déjà été rejetée.

Mariata Moussa